Tuesday, November 29, 2005

5 - 7 Article du journal La Libre Belgique

LA LIBRE Belgique du 28 novembre 2005

rubrique : Histoire
"Paul MG Lévy avait libéré les ondes" par Christian Laporte
Journaliste à l'INR, il avait organisé, de Londres, la Mission Samoyède. Depuis Londres qu'il avait pu rejoindre après avoir été détenu en Belgique, Paul MG Lévy, journaliste à l'INR avait préparé avec «la Mission Samoyède» la libération des ondes belges, ce qui s'avérera très utile en septembre 1944 pour la coordination des troupes alliées et de la résistance belge. Après une carrière politique l'ayant conduit au Conseil de l'Europe, il devint professeur aux Universités de Strasbourg et de Louvain. Après le «Walen buiten», il s'était installé à Gembloux, poursuivant son combat pour la transmission de la mémoire, la tolérance et la paix. Disparu il y a trois ans, le baron Lévy avait eu droit à des funérailles officielles. Mais sous l'impulsion de Robert Dellis, responsable de la station «ON 4LDR» à laquelle il avait fait attribuer le statut de représentant du service de renseignement et d'action Samoyède, la Ville a décidé de lui ériger une stèle sur un rond-point de la N 4 à l'entrée de Gembloux qui portera aussi son nom. Un choix symbolique sur l'axe européen Bruxelles-Luxembourg-Strasbourg, identifiable par une oeuvre monumentale de l'artiste Jean-Marie Mathot. L'inauguration s'est déroulée vendredi en présence du bourgmestre de Gembloux, Gérard Bouffioux, du ministre Antoine ainsi que des enfants du résistant, Jean-Michel et Luc.

0 Comments:

Post a Comment

<< Home